LE STREAMING: LA BATAILLE DES GÉANTS

VideoStreamingImages.jpg

Disney, Apple, Amazon et Netflix Voici le groupe qui va « disrupter » la télévision, je me permets de les appeler les « DAAN » pour faire écho au GAFAM et NATU dont nous avons si tellement entendu parler.

Ces 04 gros acteurs « Tech » peuvent aisément être considérés, selon moi, comme les 04 cavaliers de l’apocalypse pour la télévision, en effet ils sonnent la fin presque programmée de la télévision, cette dernière essaye toutefois de surfer sur la vague du streaming pour trouver une bulle d’oxygène non pas pour sauver leur peau mais pour réorienter leur modèle économique et comme toujours ils ne se jettent pas à corps perdu dans la bataille mais font une timide incursion dans ce domaine.

Pour comprendre, permettez moi de revenir sur trois éléments servant de base à la compréhension comme suit:

1) Qu’est ce que le streaming en général et le streaming vidéo en particulier ?

Le streaming est une technologie permettant d’écouter, de visionner et de diffuser en continu de la musique, de l’audio et de la vidéo sur la base d’un abonnement, ou pas sans avoir à le télécharger préalablement et l’enregistrer à l’envie.

2) Que représentent les DAAN ?

Ce sont des sociétés à l’origine et respectivement venant du divertissement, de la grande distribution en ligne, de la technologie mobile et Netflix qui à toujours parie sur le streaming.

A eux 04 ils ont, en 2019, enregistrés une capitalisation boursière respective comme suit (source: https://m.zonebourse.com)

* Disney au 21 septembre 2019: 238 milliards de dollars

* Apple au 21 septembre 2019: 984 milliards de dollars

* Amazon au 21 septembre 2019: 887 milliards de dollars

* Netflix au 21 septembre 2019: 119 milliards de dollars

Soit près de 2228 milliards de dollars, à titre de comparaison ils représentent à eux 04 plus de 10% de La dette fédérale américaine qui atteint désormais 22.000 milliards de dollars en 2019

Tout ça pour donner un ordre de grandeur de la puissance financière de ces 04 acteurs majeurs désormais en lice pour « bâtir » un nouveau marché, celui du streaming vidéo.

3) pourquoi ces grands acteurs d’origine pourtant différents s’engagent dans de tels investissements ?

Le marché du streaming était à l’origine de l’écoute musicale et a connu son heure de gloire grâce à Spotify qui a fait exploser ce marché pour atteindre en 2018, un résultat net de 442 millions d’euros et un chiffre d’affaires de 1 milliards 495 millions d’euros.

Les podcast sont l’extension de son activité qui leur permets d’ouvrir un nouveau front dans le secteur du streaming audio et engranger non seulement plus d’auditeurs mais plus d’abonnés, rognant ainsi des parts de marché à la radio et en disrupter son modèle économique.

À partir de , il ne restait plus qu’à démocratiser la télévision sur internet ou plus précisément sur le mobile, tablettes et PC, l’idée étant de fournir un accès illimité à toutes les œuvres possibles aux clients et pouvoir les transporter sur soi et les lire a n’importe quel moment qui vous soit le plus agréable. Ça ne vous rappelle rien ? C’était l’argumentaire de steve jobs lorsqu’il avait annoncé la sortie de son iPod.

Ainsi, aujourd’hui le marché du streaming vidéo est évalué à 86 milliards d’euros en 2018 mais reste terriblement fragmenté et c’est là où tout commence.

Disney entre dans la danse avec sa plateforme Disney+ qui, a mon avis, va très vite devenir la référence du SVOD et gagner une solide première place sur ce marché pour plusieurs années grâce à un portefeuille des plus gros blockbuster dont plusieurs dépassent le milliards de dollars de recettes à travers le monde et le pire dans tout ça c’est que ce sont des films et des séries dont les spectateurs non seulement friands mais « Addict » pour eux et pour leurs enfants, leur entourage et tout ceux qui sont passionnés par ce type de films donc les revoir est une aubaine pour eux ce qui, mécaniquement donnera de la visibilité à la plateforme Disney + cela sans compter Marvel, Lucasfilm, Pixar et National Geographic qui composent son incroyable portefeuille de films et séries.

Pour information, Les 22 films des studios Marvel ont rapporté quelque 17 milliards de dollars, plus que toute autre franchise cinématographique au cours de l’histoire.

disney-plateforme-streaming.jpg

C’est une véritable bombe qui arrive sur ce marché et va prendre, à mon sens, directement la première place malgré les gros problèmes de démarrage qu’ils ont connus  lors du lancement aux états unis.

Juste pour information, En 2019, Disney a produit 80 % des 10 plus gros succès du box-office mondial.

Disney+.jpg

Amazon a sorti quand à elle sa plateforme, le 07 Septembre 2006, en ce qui l’a concerne saviez vous qu’une partie de leur chiffre d’affaire était composé en partie d’une activité tiré d’une entreprise racheté en 2011 dénommée Lovefilm, et leur offre consiste a offrir un abonnement annuel avec 01 mois gratuit (prime video) et a un accord pluriannuel de licence avec HBO

amazon-prime-video-vignette.jpg

Apple lance sa plateforme avec Apple TV+ avec la ferme intention d’être un acteur majeur sur ce secteur; effectivement avec des disponibilités financières d’une telle ampleur, cette ambition est largement réalisable.

Evidemment, avec 1,4 milliards de clients potentiels dont les mises à jour des systèmes d’exploitation leur apportent la plateforme directement sur leurs appareils, Apple a tout pour gagner cette bataille sauf qu’elle pêche par un catalogue complètement pauvre et qui semble vouloir prendre de l’ampleur au fur et à mesure de l’évolution de la souscription à la plateforme.

Ajoutons à cela, une offre d’abonnement ultra agressive à 4,99$ le mois qui explose ses concurrents sur ce segment, néanmoins, Apple promets plus que ce qu’elle offre et les souscripteurs ou les « Apple Addict » qui sont déjà abonnés à plusieurs des services de streaming musicaux ne trouvent pas pour la plupart l’intérêt d’y souscrire. 

APPLE TV+.jpg

Netflix est le plus en avance sur ce sujet et est le leader du streaming tel qu’on le connaît aujourd’hui,NETFLIX LOGO COMPLET.png

donnons quelques chiffres, cette dernière a donc désormais 125 millions d’abonnés à travers le monde, dont 119 millions d’abonnés payants, la différence était due par exemple aux personnes qui testent le service, gratuit le premier mois. Soit une hausse de 7,41 millions de souscripteurs, un record pour un premier trimestre. C’est presque un million de plus que ses propres attentes. Sur ces 125 millions, 68,3 millions sont en dehors des États-Unis.

Chiffres Netflix.jpgRien que pour un seul film « Irishman » Netflix a mis sur la table prés de 160 millions de dollars  et cela signifie deux choses, l’une est que Netflix a conscience qu’il lui est impératif d’étoffer son offre de catalogues et de deux elle ressent le danger vis à vis des plateformes mises sur le marché par des acteurs majeurs qui ont largement les moyens de leur politique.

En conclusion, et à mon humble avis, ce marché dominé à la base par Netflix va complètement changer de visage au vu des nouveaux entrants et Disney+ va tout rafler en se basant sur leur catalogue le plus fourni, le plus « émotionnellement attirant », le plus familial, le plus complet et donc celui qui va provoquer l’acte d’achat ou plutôt de souscriptions à l’abonnement.

En tout cas, en ce qui me concerne Disney+ est le seul choix valable pour lequel payer est un « plaisir par nécessité ».

Merci  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s